Collectif, Témoignage

Mon top 5 de « Chansons pour chialer dans sa bière »

Avec Chansons pour Chialer dans sa Bière, Minimike invite les gens à faire leur top 5 des chansons tristes qui font luire leurs yeux d’émotion. Je me suis plié à l’exercice.
Tumblr / Facebook / Twitter

1. DANIEL JOHNSTON – Some things last a long time (album “1990”, 1990)

C’est d’une voix haut perchée pleine de fragilité que Daniel commence avec “your picture is still on my wall/j’ai toujours ta photo sur mon mur”. Inconsolable. Le piano et les choeurs ne peuvent qu’accompagner Daniel dans la nostalgique rétrospective de son amour de jeunesse perdu. Elle l’a quitté pour un croquemort quand il avait 17 ans. En 1978. Depuis, chaque concert, chaque chanson, chaque inspiration est un témoignage de cette douleur.


2. BEACH HOUSE – Take Care (album “Teen Dream”, 2010)

Dans un nuage sucré, une voix profonde habille des arrangements simples aux sonorités douces, presque naïves. L’angoisse mignonne suscitée par ce morceau est assez déroutante. C’est de la pop, l’orgue au fond est classique, et le son ressemblant à un clavecin donne à ce titre un aspect psychédélique. On est pris dans un tourbillon, mais un tourbillon tendre qui ne déchire et ne malmène rien. Il pince juste le coeur, juste ce qu’il faut pour appuyer sur “repeat” malgré ses (tout de même) 4 minutes 43.


3. TIM BUCKLEY – I Never Asked to be your Mountain (album “Goodbye And Hello”, 1967)

Jeff Buckley a un peu plus d’un an quand son père, le fantasque Tim Buckley, sort cette chanson. Il y raconte son besoin de liberté et semble y justifier son absence, au nom de la musique. Il meurt en 1975. Jeff l’a vu une fois et n’est pas invité aux funérailles. En 1991, lors d’un concert en hommage à Tim Buckley, Jeff reprend cette chanson, marquant un tournant dans sa vie : c’est à ce moment que démarre sa notoriété et qu’il rencontre Gary Lucas, avec qui il compose le titre “Grace”.


4. LISA GERMANO – Red Thread (album “In the Maybe World”, 2006)

Les paroles les plus tristes du monde avec la guitare la plus douce du monde.“Personne vers qui courir, personne pour te prendre dans ses bras, personne pour t’ôter l’envie d’aller en enfer.” Bienvenue dans la tête de Lisa Germano. La sonorité du piano à 2’21 sent le grenier, et ce qui ressemble à un piano agrémenté d’un chorus à 3’00 enterre tout et tout le monde.


5. JOY DIVISION – Atmosphere (album “Substance”, 1980)

Joy Division, c’est la poésie tourmentée de Ian, la basse puissante et mélodique de Peter, le quadrillage rythmique de Stephen et la guitare sobre de Bernard. Pour Atmosphère, on ajoute un synthé grave inquiétant pour les couplets et un orgue aigu mortuaire pour les refrains. Et un clip post-mortem glacialissime.

E.C.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s