Non classé

TQID#27 / « Wolf Like Me » – TV on the Radio

Il y a quelques semaines, je scrolle mon fil d’actualités instagram. Amandine Alexandrequi était venue l’an dernier enregistrer « There Must Be an Angel », poste une vidéo de quelques secondes d’un certain Maxence Alexandre. A ce moment-là, je comprends qu’elle a un frère ! Avec un talent détectable en une demie seconde. C’est quoi cette famille ?!

Amandine est la personne qui est venue le plus souvent enregistrer chez TQIDr. Elle a notamment participé au spectaculaire « Killing in the Name » en duo au chant avec le monumental Félix Puget, et l’excellentissime Lionel Hubert. La signature vocale d’Amandine, c’est un grain particulier et un subtil sens du groove. On retrouve ces éléments dans la voix de Maxence, son petit frère, qui est chanteur et guitariste dans son groupe No Idea.

En 2006, quand j’ai appris que Radiohead était programmé à Rock En Seine, j’ai sauté sur l’occasion pour aller voir mon groupe fétiche. J’y ai vu Clap in your Hand Say Yeah, Nada Surf, Beck, Wolfmother, Morrissey. Et j’ai découvert un groupe dont je n’avais jamais entendu parler auparavant, TV on the Radio. C’était un après-midi gris, les copains étaient partis je-sais-pas-où, j’étais resté seul figé devant leur concert. L’engagement physique du chanteur et du guitariste, et l’aspect psychédélique de leur pop, et le (regretté) bassiste immobile dos au public car face à son ampli, et le deuxième guitariste avec ses choeurs en voix de tête, waaaaaaaaaaah la claque ! Ce compromis entre pop psyché et incantations mystiques m’a scotché. je n’ai jamais pris de champignons hallucinogènes mais ça ne peut pas être plus fort. J’ai acheté leurs deux albums directement la semaine qui a suivi (Desperate Youth, Blood Thirsty Babes sorti en 2004 et Return to Cookie Mountain en 2006). Dans mon top 3 des concerts les plus intenses auxquels j’ai assisté (avec Kimbra et Nosfell, mes chouchous ultimes). Il y a très peu de vidéos de ce concert à Rock En Seine, ci-dessus vous trouverez la vidéo la plus longue et aussi celle de la moins mauvaise qualité… 2006 c’était il y a longtemps, la technologie était à un autre niveau !
« Wolf Like me », c’est cette chanson qui dans mes souvenirs a l’air super rapide mais qui m’étonne toujours par sa relative lenteur quand je lance la version album. Du coup on a fait monter les BPM pour cette reprise.

Maxence est venu avec une guitare classique. Ce n’est pas sa guitare, et il me dit qu’il n’est pas habitué à autre chose que sa guitare folk. Alors on a enregistré sur une guitare folk… 12 cordes, pour le maintenir hors de sa zone de confort (je l’ai gardée telle quelle pour les refrains, et je l’ai abaissée d’une octave pour les couplets, m’en servant pour une sorte d’assise). Il la joue à une vitesse qui lui semble raisonnable. Mais, une fois devant le micro, il se rend compte que ça va un peu vite pour sa voix. Pour pimenter un peu les choses, on a gardé cette vitesse, et il a pu ainsi démontrer qu’il avait un flow très bon ! C’était un excellent moyen de lui faire faire quelque chose de nouveau tout en exploitant ses qualités déjà présentes.

J’ai ajouté une batterie vaguement reggaeton, et quelques synthés. Pour être plus précis, après le premier refrain, c’est une stratocaster dans une pédale Mel9 d’Electro-Harmonix. Cette pédale modélise des sons de clavier Mellotron, et c’est bluffant. Cette année, mon défi c’est d’utiliser le moins de guitares possibles. Ou alors des guitares méconnaissables. J’ai aussi ajouté des parties de Seaboard Rise de Roli. Ce clavier en cinq dimensions permet des nuances très progressives et des glissandi (pluriel latin de « glissando ») (on se la raconte comme on peut) avec une précision incroyable. Pour les 3 ans de The Queen Is Dead Records, tout le monde a voulu le tester. Martin Leyne, arrivé, avant tous les autres, a passé de longs moments dessus. Sans aucune notion technique de piano ou de synthé, il a pu intuitivement en tirer beaucoup de choses intéressantes. On a enregistré deux lives via instagram, disponibles sur Youtube, où je l’accompagne aux percussions avec Acoustica Beatcraft.

A propos de claviers, il y a un crowdfunding pour financer mon piano numérique qui nous a quittés. 100% du matériel de The Queen Is Dead Records est à la disposition des gens qui viennent enregistrer, à votre disposition. C’est donc une pièce maîtresse du studio que vous allez m’aider à acheter. En échange de votre contribution, vous aurez l’EP de Martin Leyne, et il y a aussi des mugs et des stylos TQIDr. Je compte sur vous.

Retrouvez « Wolf Like Me » sur Bandcamp et Soundcloud.

E.C.