distribution digitale

The Queen Is Dead Records, distributeur digital : après un an à vos côtés

Cet été, après une année de tests, The Queen Is Dead Records est devenu officiellement un distributeur digital. Avant ça, la distribution de votre musique était possible par l’intermédiaire d’un partenariat avec AWAL. Ce changement de statut occasionne quelques changements de tarifs que je vous explique dans cet article.

Rappel

La distribution digitale chez les autres, c’est :
– des prix un peu gonflés
– ou un abonnement annuel à payer tant qu’on veut maintenir sa musique sur les plateformes streaming
– un service client peu réactif, dématérialisé, déshumanisé
– un algorithme qui transmet votre musique sans l’écouter

La distribution digitale de The Queen Is Dead Records, c’est :
des petits prix (complétés par vos premiers gains streaming)
– aucun abonnement, un paiement suffit pour avoir sa musique pour toujours sur les plateformes streaming
– un service client réactif par mail (en moyenne moins de 6h pour un mail envoyé entre 8h et 22h), avec la possibilité de parler par téléphone
– un vrai humain qui écoute votre musique et vous propose des solutions en cas d’anomalie relevée

Nouveaux prix

En toute transparence, je vous présente ici-même la nouvelle grille tarifaire (non-rétroactive) qui s’applique dès ce jour. Les prix augmentent légèrement, mais restent nettement sous les prix du marché.

Pourquoi les prix augmentent-ils ?

C’est l’inflation (et la guerre en Ukraine), ma bonne dame, et j’aurai besoin d’un peu de chauffage cet hiver. Plus sérieusement, The Queen Is Dead Records ne passe plus par AWAL pour sa distribution digitale, et est devenu un distributeur digital à part entière avec davantage de possibilités.
S’il y a une modification à faire sur votre musique alors qu’elle est déjà publiée, nul besoin de supprimer la sortie et d’en refaire une : il est possible de mettre à jour les crédits, les titres, et même le fichier audio.
Il est également désormais possible d’obtenir un lien de presave pour Spotify et Deezer, chose qui n’était pas possible autrefois.
Au chapitre des options, il y a la possibilité d’avoir des pages de presave, ou de liens, et des pages artistes publiques.
Enfin, en cas de besoin, un mastering à prix avantageux est possible si je détecte un besoin lors de l’écoute de votre musique.

Vous le comprendrez, la demande est grande, et j’aurai besoin d’investir pour continuer de vous satisfaire. Quoi qu’il en soit, la philosophie de l’accessibilité reste inchangée malgré les améliorations du service : pour le prix d’un seul menu McDo ou d’un seul paquet de cigarettes, vous pourrez avoir votre musique sur les plateformes streaming pour toujours.

A lire, en lien avec la distribution digitale :
Distribution-TQIDr : à la conquête des plateformes de streaming à petits prix
L’amour est dans le pre-order (ou pre-save, ou pre-add)
Les nouveautés de Distribution-TQIDr : des pages à petits prix et des solutions gratuites
Etude de cas – Payer pour avoir sa musique dans une playlist Spotify

L.A.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s