Label

« This is Anfield », nouvel hymne de Liverpool par Douglas Hinton

Le lundi 17 octobre dernier, à l’occasion du match Liverpool – Manchester, George Sephton (le speaker du stade d’Anfield à Liverpool) a diffusé « This is Anfield », l’hymne écrit par Douglas Hinton en l’honneur de son club de foot fétiche. Manch… Liverpool.
Pour l’occasion, c’est une version alternative du titre qui a été envoyée par CD à George, qui avait suggéré l’ajout d’une basse afin de donner une meilleure assise au morceau. Le gaillard connaît parfaitement les caractéristiques acoustiques de son stade, ça fait 45 ans qu’il y travaille tout de même.
js44108122Il y a quelques jours, Rigobert Song, ancien joueur mythique de Liverpool, a été victime d’un AVC. En signe de soutien, Douglas reversera l’intégralité des fonds récoltés à la Stroke Association (https://www.stroke.org.uk).

Apportez votre contribution (à partir d’un euro) sur le bandcamp de Douglas. Cette version de « This is Anfield » est également désormais disponible sur Spotify, Deezer, iTunes, et toutes les autres plateformes streaming. La pochette est l’œuvre de Madows à partir d’une photo de Rachel Saddedine.
dg2L’album « Start Anew » de Douglas Hinton est toujours uniquement sur bandcamp, pas encore sur les plateformes de streaming. Achetez le CD au format physique, pour une fois ! 🙂

Pour connaître l’actualité de Douglas et la date de ses prochains concerts, n’oubliez pas de suivre sa page Facebook !

E.C.

Label, Project studio

« Start Anew », Douglas Hinton (sortie le 13 septembre 2016)

« Start Anew », nouvel album de Douglas Hinton, est sorti cette semaine, et il est disponible en téléchargement et en CD, avec une sublime pochette réalisée par Madows, et des photos de Rachel Saddedine.

dh2

Tout comme pour la reprise de mai, enregistrée et mixée en une soirée, cet album a été enregistré à la vitesse de l’éclair. En un weekend, en seulement deux après-midis, Douglas avait enregistré sa part, les guitares folks et les voix. Il y a même quelques morceaux qu’ils venaient à peine de finir d’écrire et composer le matin-même. Quelques semaines plus tard, j’ai ajouté les guitares électriques, le piano et les percussions que m’inspiraient ses chansons. La voix de « Refugees Welcome » et mon chœur dans « Real Soul » se sont imposés tout seuls, logiquement. Tout a été très intuitif, et ce sont systématiquement les premières improvisations sur ses morceaux qui ont été les bonnes prises.

dh3

Pour les chœurs à la fin de « This is Anfield », Douglas et moi avons été aidés par Jimmy Letter (bassiste de Blue Chill), et pour « Artie Fufkin », c’est Axel Caudal qui a assuré l’harmonica, car on ne peut pas concevoir un album de folk sans harmonica, pas vrai ?

dh1

Douglas Hinton, basé à Brest, joue à travers la France et fait des concerts tout au long de l’année. Nous espérons vous y croiser ! Et vous pourrez recevoir de sa propre main votre bel exemplaire de « Start Anew ».

1. Start Anew
2. The Jaws Of Victory
3. No Human Being Is Illegal
4. Hard Enough Just Being Human
5. Lonely At Best
6. Refugees Welcome
7. Real Soul
8. This Is Anfield
9. Feather Duster
10. Best Friend
11. Artie Fufkin

L’album est disponible pour l’instant au format physique et en streaming/téléchargement sur le bandcamp de Douglas Hinton.

EDIT du 5/01/2017 : l’album est désormais disponible sur toutes les plateformes de streaming (Spotify, Deezer, Qobuz, iTunes…)

E.C.

Collectif, Label, Project studio

2016, une année de reprises : TQID #5 / « She’s Lost Control » – Joy Division

En mai cette année, nous commémorions la fin de Joy Division avec le suicide de Ian Curtis, leader et âme du groupe, il y a 36 ans. Poète et interprète habité, Ian était irremplaçable, et le groupe a continué dans une autre configuration. Bernard Sumner, le guitariste du groupe, prend le micro et le groupe opère un virage électro. Rebaptisé New Order, le groupe devient même une référence en la matière. Mais Bernard Sumner n’a pas la voix ni la classe ni la plume de Ian Curtis… Alors on oubliera les versions de New Order des morceaux de Joy Division. New Order n’est ni la suite ni une version bas de gamme de Joy Division, c’est juste un autre groupe. C’est aussi peut-être pour retourner à ses racines que Peter Hook, bassiste de Joy Div’, a décidé de ramener à la vie le son et l’esprit de Joy Div’ avec son groupe, Peter Hook and The Light, avec des reprises bluffantes d’authenticité vintage.
Bref, on a fait une reprise de Joy Division avec Douglas Hinton.

Le 26 mai dernier, Douglas Hinton a sorti un premier titre, « Start Anew », qui est également le nom de son prochain album entièrement produit chez nous. D’ailleurs Douglas, après Blue Chill et Bouche Pute, fait désormais partie de notre label. Les photos sont donc de Rachel Saddedine, l’artwork est de Madows (la pochette de l’album est sublime, vous verrez !), et le son est de votre serviteur (coucou).

Je connais Douglas depuis 2012. Formateur en anglais à Brest quand j’étais formateur en français en Angleterre, on se trouve aussi surtout la musique comme point commun. Lorsque je vais le voir en concert dans un petit bar à Quimper, en septembre 2013, ce qui me frappe, c’est son grand professionnalisme, sa constance et son endurance, sa générosité, son répertoire illimité, et sa capacité à faire des reprises de morceaux rocks à la guitare folk en se les réappropriant totalement. Il est fort. Il est très très fort.

1174738_10151582733276787_829909453_n

Il y a quelques mois, je lui propose de faire une reprise pour TQID, et il me répond poliment que ma suggestion du titre « Song 2 » de Blur ne lui convient pas, puisqu’il n’aime pas Blur (voire pire). Il me propose « She’s Lost Control » à la place.  Il la maîtrise, je sais que ça sera du gâteau. Son album, prévu pour la rentrée, explore plusieurs facettes de la folk. Alors j’ai trouvé intéressant d’emmener la reprise ailleurs, tout en gardant l’esprit de la musique de Douglas, très directe, organique. Charnelle, dirais-je même, si j’osais. Allez, j’ose : charnelle.

13256077_1649102881998228_8196712652046869249_n
Pour l’occasion, j’ai opté pour un enregistrement aussi spontané que possible, avec un (saussi) son sec. On tente rapidement de mettre ça au point dans le salon, ça marche, on valide. La fin du mois approche, il faut faire vite. On est le vendredi 27 mai, c’est un peu tard pour enregistrer quelque chose de trop élaboré. Faire une reprise folk acoustique prendra moins de temps, donc ça pourra être fini avant le 1er juin (la reprise du mois doit sortir à temps, c’est ça la contrainte). Mais le temps, avec Douglas, on en a toujours assez.
Oui, il faut savoir une chose : quand Douglas enregistre de la musique, la première prise est toujours parfaite, que ce soit à la voix ou à la guitare. Il n’y a besoin d’absolument aucun « editing » pour recaler la moindre note. Tout est juste, tout est dans le tempo. Du coup, en 8 minutes chrono, il a fait sa part du job, et on commence à bidouiller en passant sa guitare dans des modélisateurs (virtuels) d’amplis Orange, que j’aime beaucoup beaucoup et que je trouve très très réalistes. Inspiré par sa prestation parfaite dans le fond et la forme, j’ajoute ensuite deux guitares électriques parfaitement soutenues par la guitare folk de Douglas, triplée (une en son direct, et deux passées par les modélisations Orange). J’enregistre la deuxième voix que Douglas avait imaginée, je réajuste les percussions, et c’était fini dans la journée. L’efficacité de Douglas est contagieuse !

Vous pouvez trouver le morceau sur Bandcamp et Soundcloud.

E.C.